La CEDEAO peut-elle creër un OPEP du Cacao Durable?

N.B.J. Koning, R. Jongeneel

Research output: Contribution to journalComment/Letter to the editorAcademic

Abstract

La transition vers une production durable de cacao demande un arrangement assurant un prix mondial qui permette aux paysans d¿investir dans des méthodes de production durables. Pour être efficace, un tel arrangement ne doit pas dépendre des pays importateurs et devrait impliquer les organisations paysannes. Le projet esquissé dans cet article est fondé sur : la création de zones de non défrichage ; une taxe à l¿exportation destinée à financer l¿élimination des excédents et la diversification vers d¿autres cultures ; et le découragement des comportements de passager clandestin par des activités commerciales et une redistribution périodique des quotas. Enfin, la diversification exige aussi la mise en oeuvre de politiques qui rendent les cultures vivrières pour le marché national suffisamment rentables pour les paysans.
Original languageFrench
Pages (from-to)661-681
JournalRevue Tiers Monde
Volume195
Publication statusPublished - 2008

Cite this