Diversité et dynamique des exploitations agricoles mixtes agriculture-élevage au sud Du Mali

O. Sanogo, N. de Ridder, H. van Keulen

Research output: Contribution to journalArticleAcademicpeer-review

4 Citations (Scopus)

Abstract

Pour identifier les possibilités d'amélioration à long terme de la productivité des systèmes de production agriculture-élevage, il faut identifier les ressources disponibles et leur allocation au sein des différentes catégories d'exploitations agricoles. Les objectifs de cette étude sont de mieux cerner la diversité des exploitations agricoles, de décrire la dynamique des exploitations et d'évaluer leur développement. Une base de données correspondant au suivi de 32 exploitations agricoles pendant onze ans (de 1994 à 2004) a été analysée à l'aide de méthodes statistiques multivariées (analyse en composantes principales et en clusters). Ces méthodes ont permis de distinguer quatre classes d'exploitation. La première classe est constituée de 13 % des exploitations, la deuxième classe représente la majorité des exploitations (69 %), les troisième et quatrième classes en regroupent chacune 9 %. Le nombre d'unités de bétail tropical (UBT) est significativement différent d'une classe à une autre. Entre 1994 et 2004, le nombre d'UBT a progressé de 35 à 57 dans les exploitations de la classe 1 et de 0,9 à 1,1 dans celles de la classe 4. Le nombre d'actifs est passé de 14 à 21 (classe 1) et de 2 à 3 (classe 4). Dans l'assolement des cultures, la place des champs de coton a évolué de 39 à 41 % (classe 1) et de 7 à 0 % (classe 4). L'indice de changement des exploitations (ICE) par classe dans la zone de Koutiala pour la période 1994-2004 indique une tendance à l'intensification et au développement des grandes exploitations. En revanche, les petites exploitations ont tendance à disparaître.
Original languageFrench
Pages (from-to)185-193
JournalCahiers d'Etudes et de Recherches Francophones. Agricultures
Volume19
Issue number3
DOIs
Publication statusPublished - 2010

Keywords

  • farming systems

Cite this